La grammaire dont tu es la victime : la proposition subordonnée relative

Dans la vie j’ai deux lubies (déjà dévoilées dans de précédents articles) : les vampires et… sacrifier mes élèves à l’autel de la grammaire. L’étude de la proposition relative m’offre l’opportunité de concilier ces deux passions, quelle aubaine !

Grammaire dont tu es la victime

Le texte est inspiré par les « livres dont vous êtes le héros ». Les cyberpapoteuses vous proposent des livres dont tu es le héros en grammaire, orthographe, conjugaison, numération, production écrite… Ressources par ICI !

Publicités

8 commentaires

  1. Cecilez

    Saignant ! Merci

    J'aime

    1. Oui, oui, du sang frais !!! Merci à toi 🙂

      J'aime

  2. pepaitte44

    comment trouver une façon ludique de leur faire digérer les propositions subordonnées relatives? Les vampires! J’en suis fan! Quelle bonne idée!

    J'aime

    1. Merci ! J’espère qu’ils vont effectivement mieux la digérer, la subordonnée relative… Mais il risque de ne pas y avoir beaucoup de survivants ! Je me questionne sur le pourcentage de pertes autorisé par l’inspection…

      J'aime

  3. C’est juste génial. Hop hop, j’imprime, ça sera leur travail de révision, ils vont adorer !

    J'aime

    1. Merci Pascale ! Tu me diras ce que ça a donné ? Chez moi, ils étaient un peu hystériques !

      J'aime

  4. Je t’ai dit que j’adorais, moi aussi!

    J'aime

    1. Merci ! ça fait chaud au coeur de la momie…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s